Le Clavecin Des Lumières par Jean-Patrice Brosse

Le clavecin des lumières
par Jean-Patrice Brosse

Histoire du clavecin depuis l’apparition du premier clavecin français au début du XVIIe siècle et les premières oeuvres pour clavecin seul vers 1660. L’instrument s’est imposé avec Couperin ou Rameau avant de disparaître à la veille de la Révolution française, sous la vague lyrique et préromantique en Europe. Avec un catalogue des oeuvres pour clavecin seul entre 1731 et 1770.

S’amuser en Europe au siècle des Lumières
par Elisabeth Détis, Françoise Knopper

Quels étaient les loisirs des habitants de l’Europe à l’époque des Lumières ? A partir des estampes d’époque, ce volume analyse les constantes qui se dégagent des manières dont, en dépit des frontières politiques, on s’amusait en Angleterre, en Espagne et au Portugal, en France, en Italie et dans le Saint Empire. Au-delà de ces similitudes, il souligne cependant aussi des particularités territoriales qui sont liées à la diffusion des gravures, à la cadence de l’évolution sociale, au degré de liberté civique, à la préservation d’identités régionales. Rattachant la panoplie des loisirs à leur illustration dans des estampes et à leur évocation dans des extraits littéraires choisis pour leur pertinence thématique, chaque chapitre est consacré à une aire culturelle et propose une analyse formelle, rhétorique et picturale, de l’ensemble formé par gravures et textes en regard.

La demoiselle des lumières – Fille de Voltaire
par Annie Jay

À dix-sept ans, Marie Corneille quitte Paris pour le château du grand Voltaire. Le philosophe a décidé de l’adopter, elle, une jeune fille sans le sou et sans éducation. Voltaire écrit, donne des bals et des représentations théâtrales. Il veut faire de Marie une demoiselle digne de sa cour : cultivée, spirituelle, gracieuse… Mais la nouvelle élève n’aime pas les tragédies et ne montre pas plus de disposition pour l’écriture que pour la danse. À moins qu’un beau gentilhomme l’invite.

Dictionnaire des Instruments de musique
par Encyclopaedia Universalis

Extrait du Dictionnaire des Musiques, précédemment paru dans la même collection, le Dictionnaire des Instruments de musique est dédié à tous les instruments, passés ou présents, proches ou lointains, par lesquels s’exprime la musique. Le sommaire comprend quelque 200 articles, d’ACCORDÉON à YUEQIN (luth chinois), en passant par CASTAGNETTES, COR DES ALPES ou GAMELAN, mais aussi par ALTO, CLAVECIN ou VIOLONCELLE. Illustré et très documenté, ce dictionnaire vous invite à découvrir, ou à mieux comprendre, l’histoire de ces instruments si divers, leur facture, les modes de jeu, les styles musicaux et les répertoires qui leur sont associés. Un index facilite la consultation du Dictionnaire des Instruments de musique, auquel ont collaboré 28 auteurs parmi lesquels Juliette Garrigues, Eugène Lledo, Michel Philippot…

Demoiselles des Lumières
par Jean Diwo

Nous sommes sous Louis XV, à l’aube des Lumières. Un salon de verdure éphémère accueille des curistes à Bourbon-L’Archambault. Dans la foule bigarrée qui profite du printemps, on distingue deux jeunes filles, des amies inséparables. L’une, Jeanne-Antoinette, surnommée « Reinette », accompagne sa mère, Madame Poisson. L’autre, Agnès d’Estreville, remarquable par sa beauté et la vivacité de son esprit, subit les tracasseries d’une tante revêche. Ce sont elles, les « demoiselles des Lumières » dont nous suivrons les destins.

De retour à Paris, la bonne société se retrouve dans les salons. On peut y écouter Voltaire, le vieux Fontenelle ou d’Alembert. Madame Geoffrin, une bourgeoise enrichie, reçoit dans son hôtel, construit par Fouquet. Chardin est l’un de ses habitués, comme Diderot. Immortalisées par Boucher, Agnès et Jeanne-Antoinette feront leur chemin dans ce monde futile et lettré.

Mademoiselle Poisson, à dix-sept ans, épouse le seigneur d’Etiolles. Quant à Agnès, passionnée par les sciences, elle tombe amoureuse d’un jeune savant. Madame d’Etiolles a désormais d’autres ambitions. Le roi multiplie les maîtresses, qu’il choisit parmi les duchesses. Comment attirer son attention ? Jeanne-Antoinette constate que ses terres jouxtent les chasses royales. Et le roi finit par la distinguer. Elle va devenir sa favorite. Le mari proteste, en vain. On ne s’oppose pas aux volontés du souverain. Elle devient Madame de Pompadour et entre dans la légende.


Catégorie